03 AOÛT TRIO JACOB   21H30 | Place du Champ de Bataille
"TRIO JACOB"

Trio de Schubert en si b majeur D 581
Trio de Beethoven op 9 no 3 en do mineur


Le Trio Jacob, c’est avant tout le désir de trois musiciens de jouer ensemble. Jérémy Pasquier, Sarah et Raphaël Jacob, tous trois issus du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris se lancent en 2004 dans la formation du trio à cordes. Formé auprès des plus grands (Philippe Bernold , Jean Mouillère, Roland Pidoux, Michel Strauss ou encore le Qutauor Ysaye), le Trio Jacob se fait rapidement remarquer pour “la qualité exceptionnelle de ses instrumentistes aussi bien sur le plan soliste que chambriste” ainsi que pour son “mélange subtil de complicité, de rigueur et d’émotion”.

Réserver

Il est régulièrement invité à effectuer des concerts et à participer à de nombreux festivals (Radio France Montpellier, Festival Européen Jeunes Talents, Musique au Cloître, Solistes de demain…).


Le Trio Jacob est invité à la Maison de la Radio pour jouer les Variations Goldberg de Bach, le concert est enregistré en direct pour France Musique.


La curiosité et l’ouverture d’esprit des trois musiciens les amènent à parcourir un très
large répertoire qui s’étend de Bach à Bacri, il leur tient particulièrement à cœur de
dévoiler la richesse de cette formation qu’est le trio à cordes.


Le Trio Jacob s’élargit fréquemment aux formations de quatuor (avec piano ou encore
flûte), quintette ou même sextuor. Il a collaboré avec de nombreux artistes, dont Clair
Désert, Jacques Di Donato, Emmanuel Strosser, Matthieu Gauci-Ancelin, Nathanaël
Gouin, Philippe Muller, Marielle Nordmann…


Raphaël Jacob est membre de l’Orchestre de Paris, il joue un violon de Francesco
Maurizi, 1840.
Sarah Jacob est lauréate de la Fondation d’entreprise Banque Populaire, elle joue un
violoncelle de Claude Pierray, 1714.
Jérémy Pasquier est membre de l’Orchestre Philharmonique de Radio France et lauréat de la Fondation d’entreprise Banque Populaire, il joue un alto de Pietro Giovanni Mantegazza, 1791.

.

 

  • JEREMY PASQUIER à l'alto

Jérémy PASQUIER a étudié l’alto au Conservatoire National de Musique de Paris, dans la classe de Sabine Toutain. Depuis, il a participé à de nombreux festivals, Pablo Casals à Prades, Radio France Montpellier, Clairvaux, Jeunes Talents, les musicales de Bagatelle, où il a rencontré des artistes tels que Jean-Bernard Pommier, Claire Désert, Emmanuel Strosser, Roland Pidoux et Philippe Muller. Dans la jeune génération, il a joué avec Julien Szulman, François Dumont, Pierre Chalmeau, Sietse-Jan Weijenberg, Ji-Yoon Park, David Galoustov, ou encore le flûtiste Matthieu Gauci Ancelin.


En soliste, il s'est produit dans la symphonie concertante de Mozart, dans le concerto de Bélà Bartòk, sous la direction de Pierre- Michel Durand mais également dans le Lachrymae de Britten à la salle Pleyel, dans le cadre des concerts des Jeunes interprètes.


Pour la radio, Gaëlle Le Gallic lui a consacré une émission "Dans la Cour des Grands" diffusée sur France Musique où il s'est associé à la pianiste Paloma Kouider, la violoniste Elsa Grether et le clarinettiste Olivier Patey. Jérémy Pasquier est membre du Trio à Cordes Jacob, aux côtés de Sarah et Raphaël Jacob, avec lequel il se produit régulièrement.


Depuis 2008, il est lauréat de la fondation d'entreprise Banque Populaire, et révélation classique de l'Adami. Il joue un alto de Pietro Giovanni Mantegazza fait à Milan en 1796.

 

  • SARAH JACOB au violoncelle

Née en 1984, Sarah JACOB commence l'étude du violoncelle au conservatoire Darius Milhaud dans la classe de Jean-Jacques Wiederker à l'âge de cinq ans. Elle obtient un premier prix de violoncelle de la ville de Paris en 1998.


Elle poursuit ses études à la Schola Cantorum avec Erwan Fauré, elle y obtient son diplôme de concert en 2003. Parallèlement, elle suit les cours de Philippe Muller à l'ENM d'Aulnay sous-bois; ainsi, elle y obtient également en 2003 un premier de violoncelle et un premier prix de perfectionnement de musique de chambre.


Elle entre au CNSM de Paris en 2003 dans la classe de Michel Strauss et en ressort quatre ans plus tard avec un prix de violoncelle mention très bien à l'unanimité. Son goût pour la musique de chambre l'amène à faire partie de plusieurs formations de chambre: trio à cordes avec son frère Raphaël Jacob au violon et Jérémy Pasquier à l'alto; sextuor à cordes (Ensemble Hypnos) et trio avec piano (Trio Opale), avec lequel elle a remporté le premier prix du concours de musique de chambre de la FNAPEC en 2008.


En 2008, Sarah Jacob a joué le concerto n°1 de Chostakovich avec l'OCUP. Depuis 2010, elle est lauréate de la Fondation d'entreprise Banque Populaire. En Décembre 2010, le trio Jacob intègre la classe du Quatuor Ysaye. En 2011, elle interprète l’intégrale des suites de Bach en l’église Saint Crépin de Chateau Thierry. En 2012, le Trio Jacob interprète les variations Goldberg de Bach lors d’un concert retransmis sur France Musique. Sarah Jacob est régulièrement invitée à jouer par des festivals tels que le festival deMenton, le festival de Radio France Montpellier, le festival Jeunes Talents à Paris.

 

  • RAPHAEL JACOB au violon

Nommé lauréat Génération Spédidam en 2009, Raphaël Jacob s’est formé auprès de Anne Wiederker, puis au CNSM de Paris avec Régis Pasquier et Philippe Aïche. Très jeune, il est invité à se produire dans plusieurs Festivals avec des artistes tels que Claire Désert, Roland Pidoux, Bruno Pasquier, ou encore Emmanuel Strosser.

En 2008, Raphaël Jacob remporte le Concours de violon du Lion’s Club en Bretagne et interprète l’année suivante le Concerto de Tchaïkovski dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, à Paris. Parallèlement à ses activités au sein du trio, Raphaël intègre l’Orchestre de Paris en 2011. Il a ainsi l’occasion de jouer sous la direction de chefs tels que Lorin Maazel, Riccardo Chailly, Zubin Mehta, dans les plus prestigieuses salles de concert du monde, dont le Musikverein de Vienne, la Scala de Milan, le Royal Albert Hall de Londres. Il est régulièrement invité à jouer en musique de chambre dans divers Festivals dont le Festival Radio France Montpellier, le Festival Fougères Musicales ou encore le Festival

Musiques au Cloître de Nîmes.


Pour la radio, il a joué dans le cadre de l’émission « Dans la cours des grands » de Gaëlle Le Gallic diffusée sur France Musique. Entre 2009 et 2013, Raphaël a eu la chance de  bénéficier du prêt d’un magnifique violon de Andrea Guarnerius par le Fond Instrumental Français. Il joue aujourd’hui un violon de Franciscus Maurizi de 1840.

 
08 AOÛT  LES SWING COCKT'ELLES   21H30 | Place du Champ de Bataille
Révélations Festival Avignon 2016
"LES SWING COCKT'ELLES"

trio vocal féminin accompagné au piano

Annabelle Sodi-Thibault : ..........chant, arrangements et direction artistique
Ewa Adamusinska-Vouland : ....chant
Marion Rybaka : .........................chant
Yves DUPUIS : .............................piano


Fondé en 2012 par Annabelle SODI-THIBAULT, le groupe Swing Cockt'Elles est un trio vocal féminin accompagné au piano, spécialisé dans la technique du close harmony (harmonie rapprochée), rendue célèbre par les trios féminins américains des années 1940.

Réserver

Et si Chopin et Brahms invitaient le swing dans leur musique ? Bach et Villa-Lobos mêlaient du jazz à leur polyphonie, Debussy et Rachmaninov prenaient goût à la pop américaine, Bizet et Chostakovitch excellaient dans la chanson à texte française ?

Quand trois chanteuses de culture lyrique et de curiosité éclectique, et leur pianiste virtuose s’amusent entre gammes classiques et accords renversés, la musique dite sérieuse se met à claquer des doigts, et les standards de swing se parent d’harmonies que vous n’avez encore jamais entendues.

Fantaisie de cette édition 2017 du Festival du Castellet, les Swing Cockt’Elles, inspirantes et inspirées, osent des rencontres musicales et artistiques insolites et improbables entre classique, jazz et chanson dans un close harmony aux pointes d’humour.

Les Swing Cockt’Elles se délectent à mélanger les genres : de la tradition des Andrew Sisters en passant par l’opéra, la chanson française, les standards de jazz, les musiques de film et la pop américaine, le trio vocal revisite tubes et standards de façon inattendue et provoque des rencontres musicales et artistiques insolites : Britney Spears flirte avec Rachmaninov, Debussy drague les Chordettes, Villa-Lobos a le béguin pour Jobim, Chopin a une liaison avec Sabine Paturel, Bénabar courtise Bizet, Gershwin fait de l’oeil à Bach, Gloria Gaynor en pince pour Brel...

Depuis 2012, les Swing Cockt’Elles se produisent en concerts et spectacles sur de nombreuses scènes et dans le cadre de festivals. En 2014 et 2015 le trio est invité sur la scène de l’événement TEDx à Aix-en-Provence en qualité d’artiste Perfomer. Les Swing Cockt’Elles sont réinvitées pour ce prestigieux événement en 2017.

En octobre 2015, elles sortent leur 1er abum LP « Amour, Swing et Beauté ». Réalisé au Studio La Buissonne, réputé pour sa prise de son acoustique, ce premier album contient 15 titres dont 2 compositions.

En 2016, les Swing Cockt’Elles créent le spectacle musical « Amour, Swing et Beauté » en collaboration artistique avec Raphaël Callandreau. Programmé lors du Festival Off d’Avignon 2016, le spectacle rencontre un grand succès et affiche complet. Applaudi déjà par près de 3 000 personnes, le spectacle est programmé au Théâtre du Rempart pour l’édition 2017 du Festival Off, du 7 au 30 juillet.

Plus de Renseignement sur :

www.swing-cocktelles.com

 
11 AOÛT Duo PIANO / VIOLONCELLE   21H30 | Place du Champ de Bataille
Victor JULIEN LAFERRIERE : Violoncelle
Christelle ABINASR : Piano

1ère PARTIE :

A.PIAZZOLLA, Pièces pour piano : Invierno Porteño  (extraits des « 4 saisons »), Libertango,  Oblivion, Fuga y Misterio, Adios Nonino.

J.S.BACH : Suite pour Violoncelle de J S BACH (à déterminer)

2ème PARTIE :

F. SCHUBERT : Sonate pour Violoncelle & Piano D 821 « Arpeggione" en La mineur

 

J. BRAHMS : Sonate pour Violoncelle & Piano N°1 opus 38 en mi mineur

Réserver

pour la sortie de leur dernier CD respectif : Récital Astor piazzola par C Abinasr"
& "les sonates pour violoncelle et piano"
Diapason d'Or et 1er prix du prestigieux concours international Reine Élisabeth (Belgique) en juin 2017 pour V. Julien Laferrière

 

  • VICTOR JULIEN-LAFERRIERE au violoncelle

Né à Paris en 1990, Victor Julien-Laferrière débute le violoncelle avec René Benedetti, puis étudie au Conservatoire de Paris (2004-2008) avec Roland Pidoux, avant de devenir en 2009 l'élève d'Heinrich Schiff à l'Université de Vienne.

 

Parallèlement, il prend part de 2005 à 2011 à l'International Music Academy Switzerland de Seiji Ozawa. Il se produit alors avec l'Orchestre Philharmonique de Radio France au festival du Printemps de Prague, au festival Olympus de St Pétersbourg avec le State Hermitage Orchestra, au Central European Music Festival avec le Slovak State Philharmonic Orchestra ainsi qu'avec le Czech Chamber Orchestra Pardubice, Pilsen Radio Philharmonic Orchestra, South Bohemian Chamber Philharmonic Orchestra. Il est par ailleurs l'invité du Théâtre des Champs Elysées, de l'Auditorium du Louvre, la Cité de la Musique et la Salle Gaveau à Paris, des Sommets Musicaux de Gstaad, du KKL de Lucerne, de l'Opéra de Dijon, des festivals de Kuhmo (Finlande), Berne, Besançon, Deauville, de l'Orangerie de Sceau, des Serres d’Auteuil, de l'Epau, de l'Autunno Musicale di Caserta (Italie), EuroArt à Prague, Ticino Musica à Lugano. Il joue aux côtés d'Augustin Dumay, Renaud Capuçon, Adam Laloum, David Grimal, Christian Ivaldi, Raphaël Sévère, etc. Victor est le soliste du Concerto de Schumann avec l’Orchestre Symphonique d’Orléans, du Concerto de Haydn en ut au Festival al Bustan au Liban, du Concerto d’Elgar avec l’Orchestre Symphonique de Dijon, etc. Il a fondé en compagnie d'Adam Laloum et Mi-Sa Yang le trio avec piano « Trio les Esprits », qui est apparu dernièrement entre autres à la Folle Journée de Nantes, aux festivals de Deauville et Menton et à la Criée à Marseille, Mecklenburg-Vorpommern Festspiele, au Théâtre des Champs-Elysées, dans le Triple Concerto de Beethoven Salle Gaveau, et qui se produira prochainement dans cette même oeuvre aux Invalides à Paris (avec l’Orchestre de la Garde Républicaine).

 

Le trio Les Esprits, qui est en résidence à la Fondation Singer-Polignac à Paris, a fait paraitre son premier CD pour le label Mirare en janvier 2014. Son enregistrement consacré aux deux Sonates pour clarinette et piano et au Trio avec clarinette de Brahms (Mirare) avec le clarinettiste Raphaël Sévère et le pianiste Adam Laloum a a reçu un Diapason d’or de l’Année 2015 et ffff de Télérama.

 

Son tout dernier disque, en sonates avec Adam Laloum paru fin 2016 a également reçu un Diapason d’or et ffff de Télérama. Victor Julien-Laferrière est soutenu par le Fonds Instrumental Français, est lauréat de la Fondation Groupe Banque populaire, et s'est vu décerner les Prix de la Fondation Safran pour la Musique 2013 et de la Fondation Oulmont 2012. Il a fait partie des nominés aux Victoires de la Musique Classique 2013 dans la catégorie Révélation Soliste Instrumental.

 

  • CHRISTELLE ABINASR au piano

Diplômée du C.R.R de Paris dans la classe de piano d’Olivier Gardon et Emmanuel Mercier, Christelle Abinasr entre au C.N.S.M de Paris en piano dans la classe d’Henri Barda et Isabelle Dubuis puis en formation supérieure de musique de chambre dans la classe de Pierre-Laurent Aimard et Jean-Guihen Queyras où elle obtient ses prix en 1999 et 2000.

Sensible au répertoire de la mélodie et du lied, elle poursuit sa formation au C.N.S.M.D.P dans la classe d’accompagnement vocal d’Anne Grappotte où elle obtient son prix en 2002.

Christelle Abinasr se produit en soliste et comme chambriste dans des festivals et des grandes salles en Europe ("Théâtre du Châtelet , Amphithéâtre de la Cité de la Musique et Eglise St Merry à Paris ", "Théâtre du Gymnase et Opéra de Marseille ", "Les Floraisons Musicales ", " Concerti in Altamarca ", " Notomusica ", "PianosEchos in Montferrato "," Steirisches Kammermusik Festival ", " Institut Français de Berlin ", "Auditorium de Gerone, Espagne "…), sur France-Musique.

En 2009, elle enregistre les sonates pour piano et violon de César Franck et Guillaume Lekeu avec le violoniste Alexandre Amedro.

En 2011, le compositeur Florent Gauthier compose sa "Fantaisie ornitholo-gique" pour piccolo et piano, dédiée à Jean-Louis Beaumadier et Christelle Abinasr qui la créent à Paris la même année.

En 2012, Christelle Abinasr crée "Les caractères" premier livre pour piano de Florent Gauthier (œuvre dédiée à Didier Castel-Jacomin et Christelle Abinasr) qui lui dédicace une nouvelle pièce pour piano en 2015 " Pleurs de Lune ".

Passionnée d’enseignement et d’accompagnement, elle est titulaire d’un poste de pianiste accompagnatrice au C.N.R.R de Marseille depuis 2005 et propose des stages de préparation à la scène depuis 2015.

En 2016, elle enregistre son premier disque solo consacré à la musique d’Astor Piazzolla, qui paraitra en 2017 chez le label «Disques Fy & du Solstice»

 
15 AOÛT Adam LALOUM : Piano   21H30 | Place du Champ de Bataille
Adam LALOUM : Piano
VICTOIRE DE LA MUSIQUE 2017
ARTISTE INSTRUMENTAL DE L’ANNÉE

Adam Laloum a reçu une reconnaissance internationale en remportant en 2009 le 1er Prix du prestigieux concours Clara Haskil. Il a par la suite rejoint la classe Hambourgeoise d’Evgeni Koroliov, Prix Clara Haskil 1977. En 2017, il remporte les Victoires de la Musique dans la catégorie « Instrumentiste de l’Année ».

 

L.V. BEETHOVEN : Sonate n°21 op.53 « Waldstein »

F. CHOPIN : Barcarolle op.60

F. CHOPIN : Polonaise-Fantaisie op.61

F. SCHUBERT :

ETC…

Réserver

En 2017, Adam Laloum remporte les Victoires de la Musique dans la catégorie

« Instrumentiste de l’Année ».


Dans son actualité en concerto, on note qu’Adam Laloum est le soliste du Deutsches Sinfonieorchester Berlin/Nicholas Collon à la Philharmonie de Berlin, Orchestre de Chambre de Lausanne/Joshua Weilerstein au Festival de Saint-Denis, Orchestre Philharmonique de Radio France/Sir Roger Norrington, Orchestre Philharmonique de Monte Carlo/Alain Altinoglu, Orchestre Philharmonique Royal de Liège/John Neschling, Orchestre de la Suisse Romande, Luzerner Sinfonieorchester, Orchestre du Capitole de Toulouse/Joseph Swensen, KBS Symphony Orchestra/Yoël Levy, etc.

Adam se produit également au Théâtre des Champs Elysées, Festival de Verbier, Festival de Lucerne, Wigmore Hall, Herkulessaal de Munich, Festival de la Roque d’Anthéron, Tonhalle Zürich, SWR Schwetzinger Festspiele, Klavier Festival Ruhr, Auditorium du Louvres, Piano à Lyon, Grand Théâtre de Bordeaux, Grand Théâtre d’Avignon, Folles Journées de Nantes, Bilbao, Japon, Festival de Colmar, Festival de Menton, Festival du Périgord Noir, Festival Piano aux Jacobins, Festival de Zermatt, Festival de Bad Kissingen, Société Chopin de Bern, Palais des Beaux-arts de Bruxelles, Mecklenburg-Vorpommern Festival, etc…


Né le 25 février 1987, Adam Laloum commence le piano à l'âge de dix ans. Il poursuit ses études musicales au Conservatoire de Toulouse avant d'intégrer le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 2002 dans la classe de Michel Béroff. Il obtient son Diplôme de formation supérieure de piano en juin 2006 et poursuit un cycle de perfectionnement au CNSM de Lyon dans la classe de Géry Moutier. Il a l’occasion de travailler avec des orchestres tels que le l’Orchestre de Paris, le Deutsches Sinfonieorchester de Berlin, l’Orchestre du Mariinsky, l‘Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Orchestre du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National d’Ile de France, le Russian National Philharmonic Orchestra, le Sinfonia Varsovia, l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre du SWR de Stuttgart, l’Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine, l‘Orchestre Philharmonique de Strasbourg, l’Orchestre National de Montpellier, l’Orchestre de Cannes, l’Orchestre Philharmonique de Kiev, sous la direction de chefs tels que Valery Gergiev, Jesus Lopez Cobos, Sir Roger Norrington, Alain Altinoglu, John Neschling, Cornelius Meister, Kazuki Yamada, Joshua Weilerstein, Nicholas Collon, Ion Marin, etc.

 

Après un premier disque « Brahms » salué par la critique pour le Label Mirare, le suivant sort en 2013 et est consacré à deux oeuvres de Schumann : la Grande Humoreque op.20 et la Sonate n°1, op.11. Cet enregistrement reçoit le « Diapason d’or de l’année 2014 », le « Grand Prix de l’Académie Charles Cros », « ffff » de Télérama, et en Allemagne la plus haute distinction du magasine Fono Forum. Musicien de chambre passionné, Adam fonde en parallèle à sa carrière de soliste, un trio avec piano, le « Trio les Esprits » avec ses partenaires la violoniste Mi-sa Yang et le violoncelliste Victor Julien-Laferrière. Leur premier enregistrement est gratifié par le magasine The Strad du « The Strad Recommends ». Sa toute dernière parution, enregistrée avec le clarinettiste Raphaël Sévère et le violoncelliste Victor Julien-Laferrière est consacrée aux deux Sonates et au Trio avec clarinette de Brahms. Cet enregistrement a reçu le « Diapason d’or de l’Année 2015 » et ffff de Télérama.


Adam est le co-fondateur et directeur artistique du festival des Pages Musicales de Lagrasse depuis 2015, un festival consacré au répertoire de musique de chambre.

 
18 AOÛT LE COLLECTIF "FRACTALES"   21H30 | Place du Champ de Bataille
LE COLLECTIF "FRACTALES"

avec la participation de Françoise GNERI & Olivier METAY

Mixer musiciens avertis et jeunes talents, combiner les répertoires pour répondre à toutes les envies, mixer les formes pour attiser la curiosité des publics... Fractales est un collectif varié et variable, qui favorise une rencontre avec le public, qui désacralise le répertoire classique, qui s’immisce dans des lieux inattendus pour surprendre un public nouveau, créer la surprise et choyer les âmes.

1ère partie :

A VIVALDI : Concerto en la mineur, F VIII N° 2 pour basson: Rodolphe bernard, basson solo, Camille Labroue, Ariadna teyssier, Françoise Gnéri, Manon Leroux, Metay Olivier, Clavecin

G. Ph. TELEMANN : sonate pour basson en mi mineur pour basson et continuo:TWV 41:e5 :Rodolphe Bernard, Olivier Metay.

J.S.BACH : Double concerto en Ré mineur pour 2 violons, BWV1043 , avec Camille Labroue et Ariadna Teyssier solistes. Juliette Leroux, Quentin Reymond, Françoise Gneri, Manon Leroux, Olivier Metay

 

2ème partie :

C. M Von WEBER : Andante et rondo hongrois opus 35 pour basson et trio cordes (arrangement) avec Rodolphe Bernard (basson solo), Quentin Reymond (violon), Françoise Gnéri (alto), Manon Leroux (violoncelle).

F SCHUBERT : Rondo D 438 avec Juliette Leroux violon solo, Camille Labroue, Aridna Teyssier, Quentin Reymond (violons) Françoise Gnéri (alto), Manon Leroux (violoncelle)

Réserver

VIVALDI, BACH, SCHUBERT

 

  • RODOLPHE BERNARD au basson

Rodolphe BERNARD commence l’apprentissage du basson au CRR de Caen à 9 ans dans la classe de Jean-Claude MONTAC, exsoliste de l’Opéra de Paris. Il obtient en 2011 son diplôme d’études musicales mention très bien. Cette même année Il intègre la classe de  Julien HARDY, basson super solo de l’orchestre philarmonique de Radio France, pour une durée de 5 ans. Durant ces mêmes années, Il travaille notamment avec Richard GALLER à l’Universität für Musik und darstellende Kunst à Vienne dans le cadre du programme ERASMUS.

 

Rodolphe obtient en 2016 son prix de basson mention très bien à l’unanimité et félicitations du jury du très prestigieux Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon et travaille actuellement avec de nombreux orchestres tel que l’Orchestre du Capitole de Toulouse, l’Orchestre des Pays de la Loire, l’Orchestre symphonique de Mulhouse, l’Orchestre de Pau pays de Béarn ou l’Orchestre Philarmonique du Maroc.

 

  • QUENTIN REYMOND au violon

Quentin Reymond est né à Marseille en 1991; il débute le violon à l'âge de 6 ans. Après plusieurs années d'études au CRR de Toulon, il intègre la classe de Nathalie Geoffray-Canavésio au CRR de Lyon où il obtient son prix en 2012. Sa forte passion pour la musique de chambre l'amène à participer à de nombreux projets au sein du conservatoire et en dehors, allant même jusqu'à partager la scène avec le quatuor Debussy.


Il poursuit actuellement ses études au CNSMD de Lyon dans la classe de Marie Charvet et Nicolas Gourbeix.

 

  • JULIETTE LEROUX au violon

Issue d'une famille de musiciens, Juliette LEROUX commence le violon à l'âge de 4 ans et le piano à l'âge de 6 ans. Elle entre au CRR de Rueil- Malmaison dans la classe de Maurice Moulin en 2001 et y franchit rapidement les étapes qui l'amènent à avoir sa médaille d'or en cycle spécialisé en 2008,à l'âge de 13 ans. Elle y obtient un prix d'excellence en 2010 et un prix de perfectionnement dans la classe de Gilles Henry. Admise en 2011 dans la classe de Marianne Piketty au CNSMD de Lyon, elle y obtient sa licence en juin 2014 et y poursuit actuellement ses études en Master. Sa passion de la musique de chambre la conduit en 2014 à faire du quatuor dans la classe de Yovan Markovitch.


En 2016, elle obtient son master avec la note de 16,5 et une mention spéciale pour son interprétation de rondo de Schubert. Puis intègre la classe de Barnabas Kelemen à Kologne, en master soliste.

 

  • CAMILLE LABROUE au violon

Camille Labroue, né en Août 1991, commence le violon à l'âge de 9 ans au conservatoire municipal de La Ciotat dans la classe de Régine DEVERT. Il est admis en 2006 au conservatoire à rayonnement régional d'Aix-en-Provence dans la classe de Marie-Laurence ROCCA où il obtient 3 ans plus tard son Diplôme d'Études Musicales mention "très bien". A l'issue de cela, il rentrera dans la classe de Jean Lenert à la Schola Cantorum de Paris où il y obtiendra son diplôme supérieur mention "très bien à l'unanimité du jury" en 2011. L'année d'après, il présente avec succès le concours d'entrée au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon où il est admis dans la classe de Marianne Piketty. Il vient d'obtenir sa licence et est actuellement en 1ère année de MASTER.

 

  • MANON LEROUX au violoncelle

Manon LEROUX apprend le violoncelle dès l'âge de 4 ans, puis le piano. Elle intègre le CRR de Rueil-Malmaison et y obtient son DEM en violoncelle en 2012-2013 mention TB à l'unanimité, puis son prix d'excellence en 2013-2014. Parallèlement, elle est scolarisée au Lycée Racine et y poursuit ses études en Section S. Elle obtient son baccalauréat en 2016 avec mention bien. Elle est actuellement en Perfectionnement dans la classe d’Hélène Dautry au CRR de Paris. Elle a également profité de l'enseignement d’Annie Cochet, Philippe Muller et Marc Coppey, dans diverses Master-Class.


Dernièrement elle a été sélectionnéepour participer à la prestigieuse académie: Musique à Flaine. Elle est membre du collectif Fractales, avec lequel elle fait beaucoup de musique de chambre, et fait régulièrement du trio à cordes avec Quentin Reymond et Ulysse Junek, ainsi que du trio avec piano avec Juliette Leroux et Victoire-Théodora Pruvot.

 

  • ARIADNA TEYSSIER au violon

Ariadna Teyssier commence le violon à l'âge de 8 ans dans la classe de Danièle Baguerre au Conservatoire de Montpellier, où elle obtient en 2002 son prix de musique de chambre avec les félicitations du jury, et deux ans plus tard son prix de violon mention très bien. Par la suite, elle est admise dans la classe de Jean Lenert à la Schola Cantorum de Paris, et intègre le Schola Chamber Orchestra, formation qui lui permettra de se produire en soliste. Elle obtient en 2009 le Diplôme de Concert mention très bien de la Schola Cantorum.


Parallèlement, elle se perfectionne auprès de professeurs lors d’académies. Elle profite ainsi de l’enseignement de Suzanne Gessner, Olivier Charlier, Alain Moglia, et dernièrement Marianne Piketty. Elle est invitée en 2009, 2011 et 2012 au festival de musique de chambre « Sérénade » par Pierre Lenert, alto super soliste de l’Opéra de Paris. Elle s’y produit en formation de chambre avec des solistes tels Marina Chiche ou Eric Lacrouts au violon, Pierre Lenert ou Jean-Charles Monciero à l’alto, Frédéric Lagarde, Cyril Lacrouts ou François Salque au violoncelle, Jeff Cohen ou Eliane Reyes au piano et Irina De Baghy, mezzo-soprano. A l’occasion du festival 2011, elle participe à la création d’une œuvre hommage aux victimes du Japon de la compositrice Michiru Oshima. Cette rencontre musicale avec Pierre Lenert se concrétise par la création de l’ensemble « Fantasy Group » et l’élaboration du CD : « Carmen Fantaisies ».

 

En Octobre 2013, elle intègre l’Orchestre Dijon Bourgogne.

 

  • FRANCOISE GNERI au violon

Nommée en 2009 professeur d’alto au CNSMD de Lyon, Françoise Gnéri est une musicienne au parcours éclectique et original, qui se distingue par son engagement passionné dans les projets les plus variés.


Soliste à l’orchestre de l’opéra de Paris pendant quelques années, elle y rencontre les plus grands chefs (Seiji Osawa, Georges Prêtre, Myung-Whun Chung…) et y développe un sens
du lyrisme et de la dramaturgie qui ne la quitteront plus. Son activité intense de chambriste et sa profonde connaissance de la musique du XXème siècle lui valent d’être invitée sur les
plus importantes scènes françaises (Châtelet, Radio-France, Théâtre des Champs Elysées, Beaubourg, etc…) et étrangères (Brême, Venise, Lisbonne, Tokyo, New-York…) où elle s’est produite avec des artistes tels que Philip Hirschorn, Christoph Henkel, Roland Pidoux, Jean-Pierre Wallez, Maxim Vengerov, Bruno Pasquier, François Salque, Claire Désert, Olivier Charlier, Marianne Piketty, Ophélie Gaillard.


Elle a enregistré les sonates de Brahms et la sonate pour violon et piano en la mineur de Schumann, transcrite à l’alto, disque pour lequel elle a récolté les meilleures critiques.  Elle a également gravé les 6 suites de Jean Sébastien Bach chez Polymnie. Régulièrement sollicitée par Jean-François Zygel pour participer à ses leçons de musique et à son cabaret classique, elle partage avec lui ce goût de créer un rapport dynamique entre le public et les musiciens et met son talent au service de manifestations originales, mélangeant de nouveaux publics, dans des lieux insolites, dans un désir de partage et de communication. Elle est depuis 2010, directrice artistique de l’académie internationale de musique de Hourtin-Médoc et suscite la création de plusieurs associations dont le but est de recréer du lien social par la musique, avec des artistes reconnus et de jeunes talents.

 

  • OLIVIER METAY au clavecin

Olivier Metay débute le piano à l’âge de 7 ans, et se tourne alors vers le clavecin ; élève de Jocelyne Cuiller (CNR de Nantes), de Jacques Frisch (ENM d’Issy Les Moulineaux), de Laure Morabito (CNR de Boulogne Billancourt), il se perfectionne auprès de Davitt Moroney, puis auprès de Kenneth Gilbert au CNSM de Paris; titulaire de 2 premiers prix en clavecin et d’un 1er prix de basse continue, il se produit dans divers festivals en France (Royaumont, Reims, Périgord, Marseille…), ainsi qu’en Angleterre et en Italie. Il étudie la musique de chambre avec Frédéric Michel et auprès des membres du Pariser Quartet n(Daniel Cuiller,  Gérard Sharapan,…), et d’Il Seminario Musicale (Gérard Lesne, Blandine Rannou…) ; fondateur et directeur artistique de l’ensemble Jean Henry d’Anglebert de 1988 à 1991, il fait partie de l’ensemble « les goûts réunis » de 1993 à 1996 sous la direction de Dominique Daigremont ; il crée la classe de clavecin de l’école municipale de musique de Sevran en 2000, et de l’école de musique de Fréjus en 2009.


Parallèlement à ses études musicales, il est titulaire d’une maîtrise d’études cinématographiques et audiovisuelles, et une autre maîtrise de conception et mise en oeuvre de projets culturels. Lauréat du concours de Professeur d’Enseignement Artistique en 1999, il est actuellement professeur titulaire de Formation Musicale et coordinateur au C.N.R.R. de Marseille, professeur de clavecin & coordinateur à l’école de musique de Fréjus, et est appelé régulièrement en tant que formateur auprès du CNFPT et des écoles de musiques.


Il est également directeur artistique des Soirées du Castellet.

SDC logos blanc sans chateau.png

N'hésitez pas à nous contacter pour tous renseignements :

 

127 Chemin Cadeyrenque, 
83330 LE CASTELLET

 

Nicole GEVAUDAN

Tél. : 06 48 65 30 29

LES SOIRÉES DU CASTELLET

nicolgevaudan@orange.fr