2 août
Alphea
TRIO

...

Né d’une rencontre entre 3 musiciens aux parcours aussi prestigieux qu’étonnants, le Trio ALPHEA s’est  formé en 2014 afin de mettre en résonnance nos sensibilités communes, un savoir faire, mais aussi une envie de promouvoir un répertoire peu connu. Sa force est celle d’un ensemble réagissant non pas comme la somme de 3 identités mais bien comme une seule entité en parfaite synergie.

 

Un Nom

 

Il est vraiment difficile de se nommer, de trouver son identité. Nous avons hésité, pendant plusieurs mois... Nous ne voulions pas un nom compliqué. Nous avons cherché ce qui évoque le mouvement, qui vit, et qui ne fige rien dans le marbre... Nous voulions ce qui met en valeur le temps, l’amour, l’espace.

 

Le Trio ALPHEA tire son nom du dieu grec Alphée (dieu fleuve dans la mythologie grecque). S’étant épris de la nymphe Aréthuse, l’effrayât et la vit s'enfuir jusqu'en Sicile, où elle se réfugia sur l'île d’Ortygie, près de Syracuse où Artémis la changea en source d’eau claire.

Mais Alphée, déterminé, répandit ses eaux sous la mer jusqu'en Sicile, et émergea à Ortygie afin de fusionner avec Aréthuse et couler éternellement avec elle.

Il est question d’un perpétuel renouvellement ainsi qu’un flot éternel d’inspiration, d’amour et de vie...

 

Des Projets

 

Leur premier spectacle élaboré fut « Voyage entre les lignes ». C’est un concert lecture mêlant un panel de musiques (allant du 18e siècle à nos jours) ainsi que des textes parlant du voyage (comme X. De Maistre, S.Zweig, C. Beaudelaire ou V.Hugo) et comment les compositeurs ont été confrontés à la notion de voyage, comment ils rapportent leurs mondes... Nous souhaitons partager ce patchwork d’idées, d’époques, d’images et de sons avec le public. Les couleurs d’un temps ancien font briller notre époque actuelle par cette alchimie entre l’univers littéraire et musical.

Ce spectacle est encore donné à ce jour et rencontre toujours un très vif succès.

 

C’est ensuite que le Trio ALPHEA s’est lancé dans le projet : « Hommage à Bach ».

Nous connaissons tous les grands « tubes » de ce génie. Nous jouons déjà tous les Sonates et Partitas ou les Suites pour Violoncelle depuis de nombreuses années. Nous avons grandi avec lui et il nous poursuit depuis nos débuts au Conservatoire. Certes, le grand maître n’a pas composé spécifiquement pour le trio à cordes, mais la tentation est trop grande...

Le Trio ALPHEA propose ici une vision dynamique propre à une réflexion poussée, sans renier les grandes interprétations, mais marque son emprunte qui tend à sortir des sentiers battus au travers d’un phrasé naturel et se met en quête vers une certaine idée de « pureté ».

Les musiciens du Trio explorent le répertoire de ce grand compositeur (au travers d’arrangements Made In Alphea) d’une Sonate en Trio pour orgue ainsi que des célèbres Variations Goldberg mais aussi par des œuvres de J.S.Bach réarrangées par W.A.Mozart (Préludes et Fugues KV404a). Nous voulons juste (Re)découvrir encore et toujours Bach, source éternelle d’inspiration.

 

L’envie de faire partager sa passion pour l’âme russe pousse le Trio ALPHEA à proposer un concert lecture autour de la vie et de la fin de Romanov : « ROMANOV 1917 ».

Comprendre comment se joue une page sombre de l’histoire de la Russie, en s’émerveillant d’un répertoire que l’on ne connaît que trop peu, voici « Romanov 1917 ».

S.Taneïev, grand maitre de la composition, élève et ami de P.I.Tchaïkovski, professeur de A.Scriabine, S.Rachmaninov et R.Glière, proche de G.Flaubert, C.Saint Saens ou César Franck nous semble le personnage qui représente le mieux la Russie de Nikolaï II. Le Trio ALPHEA a à cœur de vous faire découvrir ce compositeur à l’aura prestigieuse. Sa mise en lien avec l’éternel A.Borodine ou le très sombre M.Boretsky nous permet de multiplier les paysages sonores.

Des extraits littéraires sur la fin de Raspoutine ou de la famille des Tsars (par des témoignages ou rapport d’enquêtes) ou de Soljenitsyne viennent compléter ce tableau d’une exposition tout en romantisme décadent, comme pour rejeter la triste réalité de ce début de siècle en Russie.

 

« Brumes et Légendes »

À l'époque où il n'y avait ni télé ni radio, les contes étaient non seulement un loisir, mais aussi l'école de la vie.

Les voyageurs, les soldats et les Troubadours en tous genres (Skomorokhi en Russie, Rakugoka au Japon, Ménestrels en France et  Gousani en Arménie) apportaient de nouveaux contes des pays lointains. La réalité, teinté de magie, nous fait goûter aux différentes cultures. Ces contes ont été largement plagiés et  ont été source d’inspiration pour des films, des peintures, des dessins animés, des opéras et des ballets et actuellement des jeux vidéo.

Le conteur est celui qui raconte oralement une histoire, sans autre support que ses connaissances, son imaginaire et ses talents d'improvisation.

Aux lumières des bougies se sont substituées celles des projecteurs, mais toujours subsiste le souci d'un rapport intime avec les spectateurs.

Le Trio ALPHEA  vous invite encore au voyage par une série de Contes Hongrois, Scandinaves, Inuite, Iralndais etc... entremelés d’œuvres de Z.Kodaly, J.Sibelius, E.Von Dohnanyi, S.Taneiev, et M.Boretsky.

Proches de leur auditoire, les musiciens du Trio ALPHEA et le conteur vont vous surprendre. Les auteurs de ces histoires, qui se sont perdus dans les brumes du passé, vous ferons vivre des moments  réjouissants et frissonnants, et qui laisseront l’emprunte de ces légendes au creux de vôtre imagination.

au programme :

 

J.S.BACH: Sonate en DO Majeur BWV 529

 

W.A. MOZART: 1er Prélude & Fugue KV 404a

 

J.S. BACH: Sonate en Ré mineur BWV 527

 

J.S. BACH: Variations Goldberg (extraits)

SDC logos blanc sans chateau.png

N'hésitez pas à nous contacter pour tous renseignements :

 

127 Chemin Cadeyrenque, 
83330 LE CASTELLET

 

Nicole GEVAUDAN

Tél. : 06 48 65 30 29

LES SOIRÉES DU CASTELLET

nicolgevaudan@orange.fr